Numéro 4 - Juillet/Août 2008
Numéro : 4
Période : Juillet/Août 2008
Au Sommaire...

Chronique
La recherche de la vérité                                                 

Parole de sophrologue
Interview de Sylvie Lepage

Psychothérapie intégrative
Harmonie cardiaque           

Coaching
Santé et engagement : Interview de Martine Laval                                                 

DOSSIER : FATIGUE                                     

Connaître
Hypersensibilté au bruit et entraînement à l’intégration auditive                                            

Actualité médicale
Améliorer sa posture et sa démarche pour soulager les douleurs chroniques
Congrès national de Fibromyalgie
Syndrome de fatigue chronique et virus               

Art & émotion
Coup de cœur
Peter Ibbetson
Exposition Traces du Sacré            

Forme et Santé
Se soigner à l’eau                 

À lire
Le livre de la Vision Intégrale, Ken Wilber         

Recettes
Menu complet, croquant et craquant

 Lire l'édito

Progresser dans l’intégration par Chrystelle Goëz

« La santé est intégrative » nous dit Martine Laval dans son interview Santé et engagement. Effectivement, notre état de santé est la résultante de nombreux facteurs internes et externes qui s’additionnent ou se multiplient pour déboucher sur un état qui nous satisfait plus ou moins. On retrouve aussi les notions de créativité, puisque chaque individu est unique, et de chronologie car le facteur temps est déterminant, essentielles à l’intégration. Il va donc de soi que pour aborder nos maladies et notre état de santé, nous devons comprendre et utiliser les connaissances intégratives.

Cette démarche ne peut pas se situer uniquement au niveau du médecin ou du thérapeute, car ce serait poursuivre cette médecine de Molière qui pense que c’est le médecin qui guérit, le patient n’étant qu’une matière sur laquelle s’exerce un savoir. L’intégration doit se situer aussi dans la relation médecin-malade et chez la personne concernée par sa santé, qu’elle soit ou non malade. Cela signifie de nouveaux outils de communication et un langage compréhensible. Bien sûr, nous avons pu tomber dans des mots ou des discours abscons pour certains. Chaque science tend  à développer son langage perçu comme incompréhensible par les non-initiés. Finissons-en avec ces consultations pendant lesquelles médecin et patient ne se comprennent pas. Le pouvoir doit être partagé avec celui qui est concerné par sa santé. En lui faisant signer des formulaires déchargeant le prescripteur de sa responsabilité, on lui demande de choisir. Mais comment peut-on effectuer un choix quand on ne dispose pas de l’ensemble des informations ?

Il fallait donc créer un magazine qui offre à tous, la possibilité de comprendre et accepter son état ou sa maladie. Avec sérénité, les idées claires et des pensées réalistes, les choix deviennent cohérents et adaptés. À l’opposé, la souffrance et l’ignorance ouvrent la voie des comportements inadaptés.

À l’issue de notre dernier comité de rédaction, il a été décidé de faire encore plus de progrès en matière de compréhension des textes. J’espère que vous pourrez bénéficier du fruit de nos efforts. Nous attendons vos remarques afin que nos erreurs nous permettent de progresser et surtout que la médecine et la psychothérapie intégratives puissent trouver la place qui leur revient.

Numéro 4 - Juillet/Août 2008 4,50 €
Numéro 4 - Juillet/Août 2008 3,50 €