Numéro 24 - Novembre/Décembre 2011
Numéro : 24
Période : Novembre/Décembre
Au Sommaire...

Actualité médicale
• Propos de saison : la grippe et ses vaccins     

                
Thérapie intégrative
• Le défi positif : interview de Thierry Janssen              
• Maux de tous les jours…   

                                                 
Parole de sophrologue
• Il était une fois… une histoire d’âme !    

                       
Chronique
• La grande douleur de celui qui déçoit …   

     
DOSSIER : CONFIANCE EN SOI         

                      
Interview
• L’effet source. Rencontres avec des femmes fontaine :
interview de Jacques Salomé     

  
À voir
• Une palette d’automne       

                                        
Actualité fibro - fatigue chronique

• Le malaise après l’effort                                               
• L’affaire des virus                                                      
• Fibromyalgie grave, pensez aux antioxydants   

       
À lire     

                                                               
Art & émotion
• Donoma Le jour est là - un film de Djinn Carrénard      

 
Recettes
• Petit-déjeuner protéiné

 Lire l'édito

De l’intégration à la médecine intégrative par le Dr Philippe Tournesac

Le nom intégration vient du latin integrare qui veut dire renouveler, rendre entier. Le philosophe Pierre André Lalande définissait l’intégration comme « l'établissement d'une interdépendance plus étroite entre les parties d'un être vivant ou entre les membres d'une société ».
Dans les différentes sciences de la biologie, de l’écologie, de la psychologie ou de la physiologie, les définitions varient, mais on y retrouve les notions de construction, d’ajustement réciproque de différents éléments parfois même antagoniques, d’équilibre, de globalité et d’harmonie. Les mots construction et renouvellement insistent sur l’aspect dynamique de l’intégration.
L’intégration est indissociable de l’humain. Pour le traitement et la prévention des maladies, pour l’accompagnement ou l’amélioration des différents états de santé, ce concept est primordial. Il fallait donc une médecine intégrative.
Fidèle à l’intégration, cette médecine affiche une volonté de construction et de renouvellement. Elle accueille les différences et cherche à maintenir un équilibre et une harmonie dans les différentes parties et la globalité de chaque individu. Au-delà du corps humain, elle fait de même avec les différentes thérapies ou traitements traditionnels ou modernes, conventionnels ou complémentaires. Elle ne saurait privilégier une stratégie à une autre, au risque de rompre les différents équilibres nécessaires au bien-être.
Sûrs de l’importance de la médecine et de la psychothérapie intégratives, nous continuons à vous proposer des articles rédigés par des auteurs, pour la plupart professionnels de la santé, riches de leurs connaissances et leur savoir, d’origines très diverses et qui souhaitent participer à cette dynamique pour le bien-être de tous. Je remercie les nombreux auteurs qui ont participé à ce vingt-quatrième numéro de Santé intégrative.

Numéro 24 - Novembre/Décembre 2011 4,80 €
Numéro 24 - Novembre/Décembre 2011 3,60 €