Numéro 23 - Septembre/Octobre 2011
Numéro : 23
Période : Septembre/Octobre
Au Sommaire...

Actualité médicale
• Oméga 3 : végétaux surtout !         
• Homéopathie et hypersensibilité chimique multiple     
• La face cachée des médicaments                                     
• Cancer du côlon                                                            

Thérapie intégrative
• De la souffrance à être à la souffrance à exister         
• Fasciathérapie sur une île bretonne                   

Hommage
• Hommage à David Servan-Schreiber                                 

Chronique
• Le bonheur quand il est là !     

DOSSIER : CONCEPTION ET GROSSESSE

Actualité fibro - TDHA - spasmo
• Suivre biologiquement l’efficacité des traitements    
• La double peine                                                      

Art & émotion
• Les affinités électives                                                 


Recettes
• Crème onctueuse de légumes souterrains     

 Lire l'édito

Un nouveau site, encore plus intégratif par le Dr Philippe Tournesac
L’été 2011 aura vu la naissance du nouveau site internet de Santé Intégrative. Vous y trouverez des moyens de recherche et des articles disponibles gratuitement ou pour un prix modeste. Il a vocation à se développer et s’enrichir, tant au niveau des rubriques que de leur contenu. Vous pouvez y apporter votre contribution à travers vos commentaires ou des articles que vous souhaitez y voir figurer. Nous souhaitons éviter les travers d’Internet où l’on retrouve beaucoup de bêtises et peu de réflexion intégrative.
Dans une interview d’un "médecin", on peut lire : « …un steak, n'est rien de plus qu'un mécanisme efficace de transfert de végétaux à votre organisme ! Vous voulez des grains de céréales ? Mangez du poulet ! Une côtelette de porc vous donnera l'équivalent de 100 % de la dose quotidienne recommandée de légumes. » On espère que l’auteur de ces lignes se dit médecin plus qu’il ne l’est. Sinon, c’est qu’il a oublié de nombreuses données de la biologie, de la biochimie et de la physiologie qui auraient dû lui être enseignées. Je n’évoquerai qu’une seule contrevérité de ce paragraphe, issu d’une litanie d’absurdités : la transformation des viandes par la digestion produit beaucoup d’acide urique, ce qui n’est pas le cas des légumes. Ceci est lié à la présence de noyau cellulaire en quantité importante dans la viande.  
Après avoir constaté une augmentation de l’asthme chez les enfants vaccinés, Madame Christina England de Vactruth évoque une possible augmentation de la mortalité liée aux vaccins anti-diphtérie, tétanos et coqueluche. Pourquoi l’auteur ne parle-t-elle que des complications et non des vies épargnées ? En établissant les pires statistiques pour un pays comme l’Angleterre, la vaccination provoque chaque année quelques centaines de décès supplémentaires contre cinq à dix mille vies sauvées. Heureusement, à la fin du texte, on peut lire en petit, comme dans les contrats d’assurance, « nous choisissons de ne rien censurer des informations qui pourraient éventuellement être biaisées, traditionnellement peu acceptables ou choquantes pour certaines personnes fragiles auxquelles nous déconseillons la lecture de ce document. » En français compréhensible, biaisées veut dire fausses. Les vaccins ne représentent certainement pas une panacée, leur tolérance est très différente d’un individu à un autre. Il est certain que l’approfondissement des travaux de recherche pour mieux définir les populations à vacciner ou à ne pas vacciner est nécessaire.
La réflexion intégrative s’appuie sur l’ouverture à des modes de réflexions et d’analyse multiples comme sur les données scientifiques disponibles. Le site internet comme le magazine doivent maintenir ce cap. Le respect de la définition de la santé intégrative telle qu’elle est présente sur le site me semble un gage de qualité. Ce site ne cherchera pas à obtenir d’autres labels "qualité", car ceux-ci sont attribués sur des critères qui freineraient notre liberté, et donc l’intégrativité du site. Une rédaction collégiale, des auteurs sérieux, des textes contrôlés, l’absence de recettes magiques, un faible appel à la publicité, le choix des annonceurs sont des valeurs fortes auxquelles nous sommes attachés.

Numéro 23 - Septembre/Octobre 2011 4,80 €
Numéro 23 - Septembre/Octobre 2011 3,60 €