Numéro 22 - Juillet/Août2011
Numéro : 22
Période : Juillet/Août 2011
Au Sommaire...

Actualité médicale
Un rapport révolutionnaire de l’HAS 
Infiltrats graisseux musculaires après un coup du lapin

Thérapie intégrative
De la souffrance à être à la souffrance à exister
L’ennéagramme : interview d’Eric Salmon

Chronique
Arrêter de fumer

DOSSIER : LES YEUX  

Parole de sophrologue
Sophrologie et histoires de poids

À lire À voir
Paris – Delhi – Bombay                                                                                             
Le chamane & le psy - un dialogue entre deux mondes 

Médecine intégrative
Maladies de peau : êtes-vous boomerang ou iceberg ?

Actualité fibro - TDHA - spasmo
Des infirmières qui soignent mieux…                                
Magnésium et douleur neurologique                                  
Cannabis et fibromyalgie                                                              
Refus de soins pour le SJSR                                                          
Du cou au canal carpien
Exercice et fibromyalgie                                                        

Art & émotion
The Tree of Life : de l’élégie à la grâce                                         

Recettes
Salade printanière vivifiante  

 Lire l'édito

Vers des changements historiques par le Dr Philippe Tournesac

En ouvrant Santé Intégrative, vous entrez dans un monde où se mêlent mystères et certitudes. Qu’elle soit bonne ou mauvaise, la santé est un monde complexe qui a longtemps été réservé aux initiés. Nous avons choisi de l’ouvrir à tous, pour le bien du plus grand nombre. Savez-vous que la presse médicale "spécialisée" ne doit pas être diffusée au grand public car les publicités qui y figurent ne doivent pas être lues par des non médecins.
Il est de plus en plus difficile de consulter un médecin, leur nombre ne semble pas avoir diminué sur les 20 dernières années, mais la féminisation de la profession et l’effet 35 heures ont eu pour conséquences de les rendre presque inaccessibles. Dans certaines régions, il faut plus de six mois pour voir un ophtalmologue. Dans les années à venir, la prise en charge de la santé sera donc de moins en moins assurée par des médecins. L’article sur la prise en charge de la fibromyalgie en témoigne.Les propositions thérapeutiques sont souvent opposées. La médecine demeure plus un art scientifique qu’une science exacte. Les avis divergent, les mots pour expliquer les maux semblent contradictoires, des certitudes s’effondrent. Il y a 20 ans, on pensait qu’en identifiant les gènes dans leur totalité, on pourrait maîtriser les maladies et mettre au point l’arsenal thérapeutique salvateur. Aujourd’hui, quand on bloque un gène impliqué dans une maladie cancéreuse, un autre prend le relais. Les fonctions et l’organisation des gènes changent en fonction de leur environnement. Ceux qui ont écouté les conférences de presse sur la découverte de nouveaux médicaments bloquant les gènes pour le traitement du mélanome s’interrogeront sur cet effet d’annonce ! La physiologie d’une cellule reste encore pour grande partie un mystère. Nous devons donc changer notre mode de réflexion et d’approche de la santé en acceptant ces zones immenses d’inconnu.Le rapport de la Haute Autorité de Santé, dont nous présentons des grands extraits, reprend sans la nommer, les bases de la santé intégrative. Ce rapport, destiné à la sécurité sociale, sera-t-il lu ou compris par les responsables de ces organismes et les hommes politiques ? Quoi qu’il en soit, l’émergence de pensées intégratives dans des milieux différents montre que l’histoire de la médecine et le mode de prise en charge de la santé sont à un tournant. Certains le prendront et en ressortiront plus forts.

Numéro 22 - Juillet/Août2011 4,80 €
Numéro 22 - Juillet/Août2011 3,60 €