Numéro 13 - Janvier/Février 2010
Numéro : 13
Période : Janvier/Février 2010
Au Sommaire...

Actualité médicale
L’euthanasie
Une profession s’harmonise
La méthode Pilates, scientifiquement efficace
Un nouveau gène de l’inflammation
L’extrait d’Ecklonia cava
Mme E. devant la cour d’appel de Toulouse

Interview
“La santé selon les indiens Kogis”

Chronique
La santé des enfants…

DOSSIER : CAPITAL SANTÉ       

Médecine intégrative
Hormones féminines et protection cardio-vasculaire           

Parole de sophrologue
Le baobab et le cagou 

À lire
Ken Wilber, la pensée comme passion

À votre écoute
Droit de réponse de B. Schoendorff

Art & émotion
Les couleurs et les émotions

Recettes
Recette pour faire le plein d’énergie

À Voir
Donoma
Isadora Duncan, une sculpture vivante

 Lire l'édito

Le Santé Intégrative nouveau est arrivé par le Dr Philippe Tournesac

Pour la première fois en 2009, nous avons vécu la mondialisation de la santé. Jusqu'à maintenant, les pays riches avaient leurs maladies, le plus souvent de surcharge, diabète, maladies cardiovasculaires, cancers et quelques infections gérées par des médicaments toujours plus chers. Les pays pauvres, quant à eux, souffraient de malnutrition et infections chroniques mais ne disposaient pas de ressources nutritionnelles ou chimiques pour les soigner. Enfin ! Il nous a été donné un virus mondial, s'attaquant autant aux riches qu'aux pauvres. Les premiers ont choisi de s'armer de masques, Tamiflu® et autres vaccins pour échapper à ce fléau. Les deuxièmes ont attendu ce cavalier de l'apocalypse en bénéficiant parfois de l'extrême générosité des premiers à travers quelques dons ou soldes de médicaments et vaccins. Finalement, il ne s'agissait que d'un épouvantail. Celui-ci aura coûté beaucoup d'argent, mais il n'est pas perdu pour tout le monde puisque les laboratoires et autres fabricants d'armes antivirus grippal ont rapidement compris le bénéfice à tirer de cette situation ubuesque.

La crise d'hystérie politico-médiatique à laquelle nous avons assisté, témoigne autant de l'incompétence des experts conseils du gouvernement que de celle de la plupart des journalistes. Alors que les données sur le caractère banal et peu offensif de ce virus existaient au moins depuis l'été 2009, ils ont préféré pour les premiers dilapider l'argent de leurs administrés, puis ne pas respecter la parole de l'état (annulation de la commande de vaccins) et pour les seconds, affoler inutilement une population. Nous n'avons pas pu détailler les dernières inepties liées à cette pandémie, comme le choix de remplacer les adjuvants présents dans certains vaccins par du mercure et de l'attribuer prioritairement aux femmes enceintes. Les conséquences et les responsabilités des stress provoqués, des vaccins injectés, des médicaments inutilement prescrits devront être évaluées dans plusieurs années.

La santé intégrative se doit d'être vivante, en tant que telle, elle évolue. Une nouvelle couverture, une disposition plus moderne et conviviale des articles. Cette évolution est le fruit d'une collaboration amicale avec l'équipe imaginative et créative de Realvision, agence conseil en communication. Nous remercions plus particulièrement Pascal Flétrin, Philippe Truchet et Agnès Champavier.

 

Etre intégratif, ce n'est pas seulement réunir pour son seul intérêt des connaissances médicales. C'est aussi se préoccuper de la santé de nos colocataires de la terre comme les indiens Kogis. Nos enfants et adolescents sont notre avenir, c'est pourquoi nous leur réservons une place dans la rubrique parole de sophrologue.

Pour mieux aborder les aléas de la vie, virus, stress professionnel et autres traumatismes ou modifications de notre environnement, notre capital santé reste notre meilleur atout. En ce début d'année 2010, je souhaite que nous apprenions beaucoup de nos erreurs commises en 2009 afin que la mondialisation vers laquelle nous allons, bénéficie de plus d'intelligence, de recul, d'ouverture et d'intégration. Ces souhaits permettront peut-être d'accéder à une nouvelle médecine vraiment intégrative pour le bénéfice de chacun et du plus grand nombre.

 

 

Numéro 13 - Janvier/Février 2010 4,50 €
Numéro 13 - Janvier/Février 2010 3,50 €

Produits recommandés